Santé : appliquez la réglementation !

Retrouvez l’intervention de Stéphane Guilland lors du conseil municipal du 23 septembre 2019 :

Monsieur le Ministre d’État,

Comme nous le dit Mme FAURIE-GAUTHIER, voici une belle délibération pleine de bonnes intentions en matière de santé et je pose la question : comment ne pas être d’accord avec une telle adoption ?

Mais bien souvent, malheureusement quand on gratte un peu le vernis de l’affiche, la réalité est différente. Je ne serai pas long, je ne prendrai qu’un exemple pour illustrer mon propos.

En juillet 2013, le Conseil municipal de Lyon votait un règlement intérieur des piscines municipales qui, dans son article 5, indique qu’il est « interdit […] de fumer […] dans les bassins, sur les plages, ainsi que dans toute l’enceinte de l’établissement ».

Mesure de bon sens a priori, d’autant que nos établissements nautiques accueillent notamment une population jeune qu’il convient de ne pas exposer aux méfaits du tabac. C’est d’ailleurs ce que vous disiez en juin 2015 dans votre communiqué sur votre expérimentation d’aires de jeux sans tabac, je vous cite : « à Lyon, [le tabagisme] serait responsable de 13 % des décès. Les enfants sont davantage exposés aux risques, car la dépendance à la nicotine intervient beaucoup plus rapidement que chez un consommateur adulte. »

Mais encore une fois avec vous Monsieur le Maire, il y a la réglementation et le respect de celle-ci. Pourquoi dire blanc quand vous faites noir ?

En juillet 2018, voyant que cette mesure d’interdiction n’était pas respectée dans les établissements nautiques – absence de signalétique adéquate, personnel de sécurité ne connaissant pas le règlement, j’ai écrit à votre adjoint. Sa réponse m’a quelque peu sidéré quand il m’écrit qu’« une pratique inflexible de cette réglementation dans les faits demeure complexe » Nous comprenons surtout que vous cherchez à acheter une certaine paix au profit de petits accommodements avec la règle.

La situation n’ayant pas changé au début de cette saison estivale 2019 — toujours aucune signalétique, personnel pas plus sensibilisé —, je vous ai réécrit. Votre adjoint vient de me répondre qu’une signalétique avait été mise en place début août. Et quelle signalétique ! Nous sommes allés voir la semaine dernière au Centre nautique Tony Bertrand, le plus grand centre nautique de Lyon, où cette signalétique se résume à une seule affiche au format A3, apposée sur le premier mât du bassin sud, en dessous de l’affichette de vidéo surveillance, affiche aux couleurs passablement délavées par le soleil. Aucune affiche sur les plages, aucune affiche dans le hall d’accueil, aucune affiche dans les vestiaires. Et toujours des personnes qui fument sur les gradins, et un agent de sécurité qui vous dit que c’est autorisé de fumer sur les gradins…

Je résume :

  • En juillet 2013, notre Conseil municipal vote un règlement pour se donner bonne conscience ;
  • En août 2019, nous essayons de l’afficher.

Et entre temps, nous ne faisons pas respecter la règle.

Six ans pour cela, Monsieur le Maire, cela pourrait prêter à sourire, je ne pense pas que ce soit le cas. Je pense qu’en termes de santé, il y a de grands affichages, mais il y a aussi la réalité. Peut-être que l’interdiction de fumer dans les piscines est un détail, mais cela illustre une absence de volonté. Absence de volonté que ces six années suffisent à démontrer, et qui décrédibilise surtout, malheureusement, encore une fois la parole politique.

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone