A Lyon, face à la canicule, les piscines d’été sont… fermées !

Alors que Le Progrès du jour nous apprend que la piscine Jean Mermoz n’ouvrira que mercredi 28 juin soit à peu près au moment où l’épisode caniculaire prendra fin, nous ne pouvons que dénoncer l’incroyable (in)capacité de la Ville de Lyon et de ses responsables politiques à s’adapter aux besoins de ses habitants.

Voilà maintenant plusieurs jours qu’une chaleur pesante frappe notre agglomération et face à ce phénomène bon nombre d’habitants souhaiteraient pouvoir se rafraîchir quelques instants dans une piscine municipale en sortant de leur travail ou de l’école par exemple.

Mais non ! La piscine de Vaise n’est pas ouverte l’après-midi. Seul le Centre nautique Tony Bertrand est ouvert l’après-midi avec un prix d’entrée élevé (8 €). Bref, une seule piscine pour les 500 000 habitants de Lyon, ça laisse songeur. Qu’elles sont loin les promesses de 2008 de 2 piscines supplémentaires !

Il y a bien les deux piscines intercommunales (Aquavert et Centre Nautique de Lyon St Fons Vénissieux) mais elles sont excentrées et peu facile d’accès en transport en commun sachant qu’y aller en voiture serait contradictoire avec la politique de Gérard Collomb de restriction de l’usage de la voiture en ville…

Les 3 piscines d’été (Mermoz, Duchère, Gerland) vont donc ouvrir successivement les 27, 28 et 29 juin. Ce n’est malheureusement pas la première fois que nous connaissons des mois de juin chaud, alors pourquoi en cas de forte chaleur ne pas prévoir une possibilité de déclencher l’ouverture d’au moins une piscine d’été facilement accessible ?

C’est sûr qu’il doit être préférable de laisser les gens utiliser des bornes à incendie pour faire des piscines sauvages en pleine rue avec tous les risques que cela comporte.

Sûrement encore un exemple du fameux modèle lyonnais que le Ministre de l’Intérieur veut mettre en place au niveau national.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone