Mais quel est donc ce mal qui fait que certains se sentent indispensables ?

Alors que depuis juillet 2017 notre ville et notre agglomération connaissent un soupçon d’air frais à leurs têtes avec l’arrivée des successeurs de Gérard Collomb après 16 ans de règne, voilà t-y-pas que ce dernier se croit nécessaire et annonce son retour.

Une telle conception de la vie politique est navrante car élu depuis 1977 au conseil municipal de Lyon et ayant occupé tous ou presque tous les postes électifs de la République (député, sénateur, conseiller régional, maire d’arrondissement, maire de Lyon, président de la Courly, président de la Métropole) celui qui est aujourd’hui ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur en charge donc de la sécurité des Français devrait plutôt se consacrer entièrement à cette tâche tant les risques sont grands et nous pouvons le mesurer d’ailleurs chaque jour à Lyon où la situation est loin d’être parfaite.

Quoi que certains peuvent penser, Lyon existait avant lui, Lyon peut donc exister sans. Depuis son départ la ville ne s’est pas écroulée car une ville ce n’est pas que ses élus mais avant tout vous, ses habitants et ses forces vives (acteurs économiques, sociaux, culturels, sportifs, associatifs,…).

Il faut savoir tourner les pages, regardons plutôt devant et travaillons pour bâtir avec les Lyonnais la ville de demain.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone