Bilan des conseils de quartier

Je tiens à souligner que ce travail est un travail collectif et yl associe tous les élus qui se sont impliqués.

Je rappelle les  quatre coeurs de quartier : Bellecombe Village créé en 2014 à la demande forte des habitants, Brotteaux, Parc-Duquesne, Saxe-Roosevelt ; ainsi que l’évolution de leurs effectifs : une forte progression au démarrage avec 518 conseillers en 2015, 527 en 2016, 559 en 2017 et une légère stagnation aujourd’hui 550 en 2018 ; après un démarrage fort, on arrive sur une phase de maturité :  Bellecombe village qui est parti non pas de 0 car certains étaient intégrés dans l’ancienne organisation mais qui compte aujourd’hui 79 conseillers, Brotteaux :145 , Parc-Duquesne : 190, Saxe-Roosevelt : 136.

Il  faut souligner l’engagement des conseillers au travers des : • 20 Réunions participatives des Coeurs de Quartier, une fois toutes les 6 semaines les quatre coeurs de quartier se réunissent par rotation sauf en période estivale et vacances scolaires, sachant qu’il en reste encore trois ; • 20 Commissions Thématiques sans compter les Groupes de Travail. Il cite notamment celle de la propreté du 4 décembre, sur les micro-implantations florales, sur l’intégration des jeunes chez les artisans, celle qui s’était créé dans le cadre de l’abécédaire ; • C’est donc un véritable réseau de veilleurs et d’ambassadeurs qui existe sur l’arrondissement un objectif qui avait été fixé en 2014 et est atteint aujourd’hui ; • Avec des acteurs engagés dans la vie quotidienne ce que l’on voit à chaque fois lors des opérations menées par les conseillers de quartier.

Les principales actions des coeurs de quartier en 2018 ont été :La mobilisation de certains conseillers de quartier sur une formation « Aux gestes qui sauvent » avec l’Association française de cardiologie avec deux temps forts en début d’année, l’action – Génération Artisans « Donner un sens à sa vie professionnelle » très intéressante car elle est intergénérationnelle. Des conseillers de quartier à la retraite se mobilisent pour aider les jeunes collégiens à trouver des stages dans le cadre du parcours Avenir, stage obligatoire au niveau 4ème et 3ème. Ils ont travaillé avec les artisans pour qu’ils fassent découvrir leur métier à ces jeunes collégiens. C’est un fichier de plus de 100 artisans prêts à accueillir ces jeunes dans ce cadre. Cela débute chaque année avec une conférence qui prendra un format un peu différent en 2019. Une grande opération maintenant très connue et renommée même dans les autres arrondissements de Lyon mais aussi par d’autres communes ou des entreprises privées : Terrasses propres – Cendriers d’Or, pilotée par M. Marc LAUPIES, adjoint en charge de la propreté. Dans ce cadre, les cafés restaurants participants se voient décerner un cendrier d’or s’ils respectent la charte mise en place. Les conseillers de quartier sont pleinement investis dans cette opération puisqu’ils sont membres du jury. Il y a aussi la réalisation de Micro-Implantations Florales place Deroudille, une action originale qui s’inscrit pleinement dans le sens de l’environnement et le développement durable. Il a mobilisé un nombre important de conseillers du coeur de quartier Brotteaux et il devrait servir d’exemple pour d’autres implantations car la demande est forte. Mme CROIZIER en charge notamment de ce domaine a beaucoup de demandes en ce sens et elle est très favorable à ce type de projets. Un Appel à Projet (APICQ) a été déposé sur l’« Incitation à la Propreté Canine dans l’Espace Public ». C’est la raison pour laquelle les habitants ont vu « fleurir » des ballons lors d’une action sur ce thème pendant cinq jours non consécutifs sur 5 semaines, incitant les maîtres de chiens à la propreté canine. L’objectif était de dire que le chien a sa place dans la ville mais en respectant les règles sur la propreté dans l’espace public. La 2ème édition de « Bellecombe Village en Fête »  a été pérennisée avec cette nouvelle édition en Septembre avec deux temps : festif l’après-midi et le cinéma en plein air le soir en collaboration avec le cinéma Bellecombe,  et enfin la création du Comité Consultatif Modes Doux.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone