Bonne reprise

Nous espérons que vous avez bien pu profiter de votre été pour vous reposer et si vous étiez présents à Lyon fin juillet et début août que vous n’avez pas trop souffert des épisodes de canicule.
On le constate d’année en année, nous sommes sur une tendance où ces fortes chaleurs vont en s’accentuant que ce soit par leur durée ou leur intensité. Le 1er août, une étude de l’agence fédérale américaine chargée de l’observation des océans et de l’atmosphère réalisée avec la contribution de 500 scientifiques de 65 pays nous a indiqué que les années 2014-2017 furent les plus chaudes jamais mesurées sur notre planète. En 2017, la température en France fut de 0,8°C supérieure à la température moyenne de la période 1981-2010. 2018, devrait être pire.
Il faut se rendre à l’évidence, notre ville n’est guère adaptée à ce phénomène. Elle est la résultante d’une construction au fil des siècles où cette donnée n’était pas la principale préoccupation. Ce n’est que depuis récemment que la prise de conscience se fait et tente d’influer sur les politiques publiques menées par les Etats et les collectivités.
Mais encore, pas toujours. La preuve à Lyon où une esplanade en acier a été réalisée devant le Palais de justice historique. Pourtant en 2012, nous avions bien alerté sur l’îlot de chaleur qui allait être ainsi fait. Le Maire de Lyon avait alors répondu « qu’apparemment c’est un acier spécial qui ne capte pas la chaleur ». Résultat, pour essayer d’en limiter la chaleur il a fallu installer des brumisateurs sur cette esplanade pour un coût de 110 000 €. Espérons que cet épisode serve de leçon lorsqu’il s’agira de décider des futurs aménagements de notre ville.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone