Difficultés de logements des agents

Retrouvez l’intervention de Stéphane Guilland lors du conseil municipal du 19 décembre 2019 :

Monsieur le Ministre,

Mes chers collègues,

Quelques mots sur cette délibération qui était effectivement une promesse que vous aviez faite au personnel le 15 janvier dernier et qu’il aurait été dommage de ne pas concrétiser officiellement avant la fin de l’année 2019 et surtout avant la prochaine cérémonie de vœux au personnel qui aura lieu le 14 janvier prochain.

En janvier dernier déjà, notre collègue Laurence BALAS avait pointé du doigt l’évasion immobilière des agents de notre Ville, à la lecture notamment des bilans sociaux. Malheureusement, le dernier bilan social, celui de l’année 2018, ne livre pas une inversion de tendance, puisque la part des agents habitant Lyon a encore chuté. Elle n’est maintenant plus que de 43 %, soit une baisse de 77 agents entre 2017 et 2018, sachant que, parallèlement, l’effectif des agents a lui aussi baissé de 60.

Sur la période 2005-2018, il y avait 49 % d’agents en 2006 qui vivaient à Lyon et, depuis, la proportion ne cesse de diminuer. En 2019, 83 agents ont bénéficié de l’attribution d’un logement à fin novembre, contre 74 en 2018. Même si les attributions peuvent se faire sur décembre, nous n’allons pas exploser les plafonds. La progression existe, mais elle n’est malheureusement pas à la hauteur des besoins.

Nous ne pouvons que souhaiter, comme l’a dit votre Adjoint, Gérard CLAISSE, que cette convention avec la SACVL, qui nous fait revenir à l’origine même de la création de cette société il y a 65 ans par Édouard HERRIOT, nous permette de progresser dans ce domaine.

Si l’on voulait être exhaustif, il conviendrait également de regarder la situation des agents du CCAS et celle du personnel de l’École des Beaux-Arts, agents qui, tous, étaient il n’y a pas si longtemps intégrés dans les effectifs de la Ville.

Avec ce dispositif, nous nous attaquons aux conséquences du problème mais pas à l’origine. La source majeure de cet exode est le prix de l’immobilier bien évidemment mais pas seulement. Ce sont également des difficultés d’accès aux gardes d’enfants, aux loisirs pour les enfants, aux écoles. Ce sont là des défis qui nous attendent.

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone