dispositif Trait d’union

En complément de ce que vient de dire Monsieur GEOURJON, nous constatons que c’est un changement complet en termes d’aide et d’accompagnement de nos clubs de proximité.  La somme était peut-être plus modique pour les clubs effectivement puisque là nous sommes à un minimum de 2 500 euros pour les clubs qui pourront bénéficier de ce Trait d’union.  Je reviendrai un peu sur la question de la gestion en proximité puisque là, on ne parle plus du tout de cela puisque pour les Lions du sport, le dossier passait en office des sports d’arrondissement, sur proposition de l’adjoint ; cela n’est plus du tout indiqué dans le rapport que nous avons.  Enfin, il y a une écoute de la proximité qui me semble beaucoup moins forte que ça l’était, je dirai même plus du tout puisque la décision reviendra à la mairie centrale.

Autre problématique que me pose ce nouveau système, c’est la question de la somme minimale ; les Lions du sport permettaient à des clubs qui avaient des petits budgets d’avoir une aide ponctuelle pour telle opération, tel déplacement d’équipes en fonction de leurs résultats et là, on est plus du tout sur cette vision des choses.

Le budget est plus important mais il ne répond pas aux besoins des clubs de proximité qui sont ceux qui ne touchent quasiment rien puisqu’ils sont souvent peu concernés par la contractualisation comme les autres clubs. Par ailleurs, on rajoute des conditions. Je comprends qu’il faille des cadres pour subventionner mais on va retrouver la même problématique que pour beaucoup d’associations qui vont disparaître faute d’aides pour un fonctionnement ou un projet ponctuel car elles ne rentrent pas dans les grandes problématiques, elles ne sont pas capables de monter des dossiers en fonction de tous les critères qui sont posés. Je trouve que c’est dommage pour nos clubs de proximité qui ont besoin d’une aide ponctuelle que les Lions du sport pouvaient apporter et qui ne sont pas visiblement du ressort de ce nouveau dispositif. J’entends bien vos arguments et qu’il y aura une somme plus importante pour la globalité des clubs mais la question de la fourchette de 2 500/10 000 peut pour moi être un frein car il n’y aura pas forcément besoin de 2 500 € et dans ce cas-là, je ne vois pas comment on pourra alimenter ces projets, ces aides qui pouvaient être faites. Vous dites que la mairie sera associée dans cette commission mais on n’est plus dans le même état d’esprit, on revient vers un centralisme en mairie centrale alors que beaucoup de nos concitoyens demandent aujourd’hui de plus en plus de rapports de proximité avec les décisions et c’est un peu dommage d’inverser un système qui avait le mérite d’exister, auquel l’ensemble des élus dans leur diversité, pouvait être associé parce que l’on avait une participation ce qui ne sera pas forcément en arrondissement. Je ne condamne pas mais j’ai des réserves qui m’amènent aujourd’hui à m’abstenir mais je veux bien participer au bilan d’ici 1 an.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone