Dons alimentaires

Retrouvez l’intervention de Dominique Nachury lors du conseil municipal du 1er juillet 2019 :

Merci, Monsieur le Maire,

La Ville de Lyon s’engage dans la bonne pratique des dons des denrées ou plats des restaurants scolaires et de la cuisine centrale à des associations habilitées, aujourd’hui Restos du Cœur, Banque alimentaire, Chaînon manquant et Armée du Salut.

Ceci prend place dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

La loi d’octobre 2018 en application de laquelle nous prenons cette délibération prévoit bien un diagnostic préalable à la démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Première observation : nous n’avons pas eu confirmation de la réalisation de ce diagnostic ni communication d’un diagnostic réalisé.

Dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire, le premier pilier est bien sûr l’adéquation entre la commande et la fabrication des repas. D’où la deuxième observation : il faudra améliorer le système d’inscription/désinscription.

La mise en œuvre du dispositif de collecte est encore imprécise, les procédures et circuits seront sans doute progressivement connus, ce qui m’amène à une troisième observation : la nécessité et l’utilité de faire une évaluation régulière et diffusée.

Enfin, les initiatives sont nombreuses dans les écoles : ainsi l’expérimentation du stockage des aliments non préparés (les fruits, par exemple) pour usage dans le cadre du périscolaire.

Les idées remontent aussi du terrain : ajuster la quantité de pain en fonction du menu, ne pas imposer les sauces avec les entrées, puisque certains enfants de ce fait ne les consomment pas, distinguer petite et grosse faim, en fonction de l’âge notamment.

Initiatives et idées doivent assurer et démontrer l’engagement de tous dans cette lutte contre le gaspillage. Ceci sera ma dernière observation.

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone