Ecole Lévi-Strauss : chronique d’un gâchis annoncé

Retrouvez l’intervention de Dominique Nachury lors du conseil municipal du 1er juillet 2019 :

Monsieur le Maire,

Nous disions, lors du dernier Conseil municipal, que ce dossier de l’école Lévi-Strauss avait été mal étudié, mal préparé et mal géré. Je crois d’ailleurs que nous n’étions pas les seuls à le dire.

Nous avions proposé un amendement de rétablissement de périmètre pour l’école, que vous avez rejeté. Monsieur CORAZZOL a, en Commission Éducation, justifié ce refus par des erreurs de rue, mais nous avions bien pris la précaution de déposer le matin cet amendement pour qu’il puisse être sous-amendé. Nous n’avons pas la même qualité et le même nombre de personnes permettant d’étudier réellement le périmètre avec toutes les subtilités de rues et de numéros. Si cet amendement avait été accepté avec son sous-amendement, cela aurait permis d’avoir un périmètre dans les délais nécessaires au bon déroulement des inscriptions.

Alors, cette délibération rétablit la situation antérieure, mais parce que vous avez créé le doute puis la confusion, et comme on pouvait le craindre, les effectifs constatés en petite section à la clôture des inscriptions sont inférieurs à ceux projetés.

J’ose espérer que tout cela n’était pas voulu. La faible mobilisation à réagir rapidement après votre décision, Monsieur le Maire, de maintenir l’école pourrait le laisser penser. Vous connaissez l’adage : « Quand on veut noyer son chien… ». Malheureusement, ce sentiment, beaucoup peuvent l’avoir par rapport à la façon d’agir dans cette histoire.

Alors, pour l’avenir, que dites-vous aujourd’hui, Monsieur le Maire, de l’avenir de l’école maternelle Lévi-Strauss, de l’avenir des autres écoles lyonnaises à deux classes (La Sarra, Mathilde Siraud, Maurice Carême), et de l’étude globale nécessaire des besoins scolaires et des réponses possibles pour les écoles de la Presqu’île ?

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone