Equipements publics ZAC Mermoz Sud

Monsieur le Président, je ne reviendrai pas sur les qualités que peut avoir aujourd’hui ce quartier, sur le fait que, pour une fois, on a une ZAC assez simple à imaginer, il suffit de regarder de l’autre côté de la rue Mermoz au nord pour voir et pour imaginer ce que pourrait être Mermoz sud. Effectivement, l’arrivée du T6, la présence du métro ou le projet sur les Galeries Lafayette ne peuvent que participer à la transformation notable de ce quartier sous l’impulsion de l’ANRU –vous l’avez dit, madame la Députée–.

En revanche, sur ce sujet de Mermoz sud, j’ai déjà exprimé une vraie crainte et, dans l’intervention tant de Michel Le Faou que de madame Brugnera, je ne l’ai pas entendue. C’est dommage, on nous a présenté des beaux slides en commission, dans lesquels on voyait au milieu le groupe scolaire Pasteur, l’école Olympe de Gouges, le centre social –qui, je le rappelle, sont hors périmètre de la ZAC et ne sont pas concernés par ces travaux–. Ces équipements sont vétustes, datent des Trente Glorieuses –comme vous l’avez dit–, inadaptés et –vous m’excuserez l’expression, monsieur le Président– d’un autre temps ; pour ceux qui en douteraient, je vous convie à aller les visiter. Demain, dans le cadre de cette ZAC, ce seront de véritables verrues urbaines posées au milieu d’un quartier neuf, des bâtiments qui sont les modulables de l’époque, il ne faut pas l’oublier.

Au-delà de ces verrues urbaines, ce qui me gêne le plus c’est le signe que l’on envoie à notre jeunesse. Aujourd’hui, dans ce quartier, on leur construit un quartier neuf, commerçant, connecté par le T6, par le métro et on leur laisse des écoles qui datent d’un autre temps, du passé. Je trouve que c’est dommage de ne pas investir dans la jeunesse de ces quartiers, qui méritent tout autant, si ce n’est plus, que les autres.

Cela, monsieur le Président, c’est une intervention que l’on peut mettre dans un cadre plus large des équipements publics. Aujourd’hui, les politiques de développement de la Métropole, que ce soit dans le cadre du logement ou dans le cadre de la rénovation urbaine, montrent des lacunes dans le domaine des équipements publics. On est ici sur de la rénovation d’équipements publics mais c’est exactement la même problématique. Aujourd’hui, nos collectivités ont du mal à suivre le développement initié par l’attractivité de notre Métropole et c’est dommage.

Si je puis me permettre un vœu, monsieur le Président, c’est que, lors de la présentation de la prochaine étape de cette ZAC Mermoz sud, qui sera la présentation des équipements publics en 2019, nous puissions, avec le Maire de Lyon et le Maire du huitième arrondissement, réfléchir à intégrer ces trois équipements (l’école Pasteur, l’école Olympe de Gouges et le centre social) dans cette rénovation de quartier et que l’on évite d’envoyer un signal négatif à la jeunesse de ces quartiers qui n’en a pas besoin.

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone