Fermeture de la Maison de l’Enfance 3ᵉ Ouest

Intervention de Pierre Bérat lors du conseil municipal de Lyon du 18 juillet 2017 à propos de fermeture de la Maison de l’Enfance 3ᵉ Ouest.
Monsieur le Maire,

Cette délibération vise à mettre à disposition de la Maison pour Tous des Rancy un terrain et un local municipal, situé 1 rue Desaix, au cœur de la Part-Dieu. Elle traduit surtout, comme cela a été dit par Monsieur Lévy, la fin annoncée et imminente de la Maison municipale de l’enfance du 3e Ouest.

Le groupe Les Républicains et apparentés va voter ce rapport, car nous faisons bien sûr toute confiance à la Maison pour Tous pour reprendre les activités pour les enfants, qui étaient assurées par la Maison de l’Enfance. Nous exprimons toutefois le regret de voir disparaître cette Maison de l’Enfance du 3e Ouest.

Elle existait du fait de l’implication des habitants, aux côtés de la Ville, pour offrir des activités aux habitants du quartier. Elle incarnait ainsi une forme concrète de participation des habitants à la vie de la ville. Elle était l’un des rares, l’un des trop rares équipements sociaux et culturels installés dans le périmètre du quartier nouveau de la Part-Dieu. Autant dire que la MME a contribué à amener de la vie au cœur de la Part-Dieu.

Je crois que la mission Part-Dieu porte aujourd’hui un projet pour rassembler la mémoire des habitants sur l’histoire du quartier de la Part-Dieu. Nul doute que, pour beaucoup, la MME du 3e Ouest sera associée à leur histoire personnelle, à leur jeunesse, à celle des enfants dans ce quartier.

C’est la raison pour laquelle, alors que vous affirmez vouloir faire de la future Part-Dieu un quartier à vivre, nous pouvons nous étonner que la Ville ne se soit pas mobilisée pleinement pour assurer un avenir à cette Maison de l’Enfance. Nous avons essayé d’en savoir plus en Conseil d’arrondissement, mais nous n’avons pas bien compris cette chronique d’une fin annoncée.

Oui, l’implication des habitants, l’implication des bénévoles, est le fondement de ce type d’initiative. Mais il faut aussi que la collectivité, la Ville, joue son rôle d’impulsion, de catalyseur, de facilitateur. Encore une fois, en laissant disparaître la Maison de l’Enfance, vous privez la ville de l’un des rares équipements sociaux dans le périmètre du quartier Part-Dieu, de l’un des rares points d’appui pour assurer une animation du quartier pour ses habitants.

Et puis, ce dossier pose bien sûr la question du devenir de ce tènement du 1 rue Desaix, à deux pas de la Métropole. Restera-t-il un espace de respiration, d’animation, entre les immeubles, ou est-il promis lui aussi, à terme, à la densification, à la bétonisation ? Même si nous parlons de dans six ans, je crois qu’il est important de s’en occuper dès maintenant.

Monsieur le Maire, vous êtes élu du 3e arrondissement. À ce titre, vous connaissez bien la Part-Dieu. Vous avez, je crois, nous l’avons dit hier, la fibre sociale et humaniste. Cela a été largement évoqué hier. Vous avez utilisé la métaphore de la couture. Je crois que vous avez dit qu’inlassablement, vous allez tenter de coudre et de recoudre le tissu social. Sur ce dossier, je dirais que nous sommes en train de la découdre, puisque nous perdons un acteur de ce tissu social. Alors, pouvons-nous espérer, avec votre élection, une inflexion dans l’approche urbanistique de la Part-Dieu ? Pouvons-nous espérer que vous aurez un regard un peu moins tourné vers la bétonisation, la densification et la marchandisation, que ce que nous avons pu constater jusqu’à maintenant. C’est en tout cas un souhait que je formule.

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone