Internat Favre ?

 Je n’ai pas lu l’intégralité des 791 pages du rapport qui nous sont soumises. Par contre, j’ai été très attentif par rapport à cette délibération. J’ai trois questions et une remarque.

Pour mémoire, ce site qui contenait l’Internat Favre, a été fermé pour des raisons financières. Vous y avez placé finalement des nouvelles structures d’accompagnement de l’enfant à travers d’associations départementales, les pupilles de l’enseignement public et il me semble la Ferme pédagogique qui a démarré. Aujourd’hui, on apprend que le bâtiment central, bâtiment C, menace ruines et présente donc des risques pour son environnement. Cela va nous coûter 250 000 € pour pouvoir sécuriser l’ensemble, pour pouvoir accéder aux compteurs, des choses aussi basiques que cela. C’est quand même une dépense substantielle. On va effectivement donner un avis favorable.

J’ai cependant trois questions. Qu’est ce qui aurait déclenché un tel désordre soudainement ? Si ce n’est pas soudainement tant mieux ! Rien n’avait été observé du temps de l’internat, il y a deux ans de cela, il me semble ? Finalement, on a eu beaucoup de chance, dans notre malchance. C’est ma première question.

Que fait-on des structures présentes ? Est-ce qu’elles sont concernées ? Je parle de l’association départementale. Poules, veaux, vaches, cochons de la Ferme Pédagogique…  Bien. Il faut se soucier du bien-être animal. Au-delà, c’est surtout là que porte ma question en fait Monsieur Truc : quel devenir pour cet ensemble immobilier qui est un ensemble remarquable, qui témoigne des préoccupations de nos prédécesseurs, des préoccupations sociales d’un ancien maire de Lyon dans le prolongement d’ailleurs de ce que Childebert, le fils de Clovis avait fait pour l’hospice des pauvres, notre Hôtel Dieu. Quel devenir, par ailleurs au-delà du bâtiment pour le tènement, c’est un beau tènement, dans un contexte je continue à le dire, de politique de densification assumée à l’échelle de l’agglomération ?

Petite remarque enfin : nous avons demandé la constitution d’une mission d’information sur la politique patrimoniale et foncière de la Ville. J’espère qu’à travers cette démarche on pourra nous éclairer un peu sur la stratégie

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone