Le Musée attend vos mécènes Monsieur Collomb

Retrouvez ci-après l’intervention de Joëlle Sangouard lors du conseil municipal du 6 juin 2016 au sujet de l’avenir du Musée des Tissus et des Arts Décoratifs


Avenir du musée des tissus par Ensemble_pour_Lyon

Monsieur le Maire, chers Collègues, cette délibération que nous voterons bien évidemment, est surtout l’occasion de revenir sur l’avenir du Musée des Tissus qui nous paraît bien incertain aujourd’hui.

Fragilisé par le contexte financier de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, ayant vu ses ressources ponctionnées par l’Etat, le Musée des Tissus et des Arts décoratifs est en situation de blocage.

Toutes les collectivités, Région d’abord, puis Métropole et Ville de Lyon et l‘Etat se sont accordés pour l’aider en proposant de lui octroyer un total de 750 000 € de subventions, afin de lui permettre de fonctionner jusqu’au 31 décembre 2016.

La Direction régionale des finances publiques Auvergne Rhône-Alpes a remis au Préfet en avril 2016, un rapport de 33 pages sur les comptes de cet établissement culturel qui atteste leur bonne tenue, ce qui est à noter.

D’autre part, le fonctionnement actuel du musée repose sur un équilibre fragile qui ne permet plus de développer l’activité. Il n’est pas possible d’aller plus loin dans la baisse des effectifs et des moyens sans mettre en péril la structure, d’autant plus que la rénovation de l’Hôtel Lacroix-Laval, qui abrite la collection des Arts décoratifs, est à prévoir en urgence.

Le 3 mai dernier, M. Thierry Le Roy, Conseiller d’Etat, a été désigné par le Ministère de la Culture pour trouver une solution. Sa mission, certes pas facile est, nous l‘espérons, réalisable. Il doit faire un point d’étape mi-juin et ce sujet sera bien évidemment à l’ordre du jour de l’assemblée générale de la CCI à la fin du mois.

En mars, vous déclariez ici-même : « nous avons réussi, avec Georges Képénékian, à trouver une décoratrice internationale qui s’y intéresse concrètement parce qu’elle trouve que ce musée est un musée fantastique, susceptible d’intéresser un certain nombre de mécènes. Donc, dans les temps qui viennent, nous allons faire le tour de ces mécènes ».

Lors de votre voyage en Chine, vous avez rencontré la deuxième Vice-Premier Ministre chinoise et il ne semble pas qu’elle ait été très réceptive à votre discours sur le Musée des Tissus malgré les liens tissés depuis des siècles avec ce pays autour des tissus et de la soie. Ainsi, faut-il le rappeler, en 1890, la CCI avait accueilli beaucoup de pièces issues de la collaboration entre Lyon et la Chine.

Pourrait-on envisager la création d’un fonds de dotation à l’instar de ce qu’a fait Bordeaux pour sa cité du vin et qui a permis de recueillir plus de 15 M€ depuis 2011 ? Vous disiez également en mars, que vous étiez, je vous cite encore « en train de prendre un certain nombre de rendez-vous avec les patrons d’Hermès, de Cacharel, les grandes enseignes de la mode actuelle, de manière à pouvoir essayer de trouver un certain nombre de financeurs, comme LVMH, Pinault, Arnault, et bien d’autres encore ».

Notre question, Monsieur le Maire, sera donc double et simple :

  • Où en êtes-vous concrètement que ce soit avec votre décoratrice ou avec les grandes entreprises ?
  • Et surtout, peut-on espérer une issue positive ?

 

Je vous remercie.

 

 

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone