Le Père Noël du personnel…

Retrouvez l’intervention de Laurence Balas lors du conseil municipal de Lyon du 21 janvier 2019 au sujet de l’impact budgétaire des promesses faites par le Maire de Lyon aux personnels

 

Monsieur le Maire,

Quelques mots à l’occasion de cette délibération, pour revenir sur vos annonces de la semaine dernière lors de vos vœux au personnel de la Ville, puisque c’était Noël après l’heure.

Un esprit moqueur pourrait voir là les prémices d’une campagne électorale auprès de quelque 3 200 électeurs lyonnais en puissance, plus si on y ajoute les potentiels conjoints et enfants en âge de voter.

Eh oui, le 15 janvier dernier, c’était Noël à l’Hôtel de Ville !

Tout d’abord, une prise de conscience tardive, qui va répondre aux attentes de Madame GRANJON, sur les difficultés d’agents, compte tenu de leurs revenus à se loger dans Lyon intra-muros, puisque vous avez indiqué vouloir réserver une part du quota de la Ville pour l’attribution de logements sociaux au bénéfice de nos agents et que vous voulez mobiliser la SACVL sur cette question.

Mais ce n’est pas une découverte ni une révélation que les agents ont de plus en plus de mal à se loger. Nous vous l’avons dit plusieurs fois dans cette enceinte : les classes moyennes ont tendance à partir de la ville, ne pouvant plus assumer les coûts d’une vie à Lyon.

Ensuite, en lisant le bilan social de la Ville, vous verriez l’évolution de l’origine géographique des agents sur emplois permanents, et ce n’est pas une nouveauté non plus. Depuis 2006, la part des agents habitant Lyon est en baisse constante : 49 % en 2006, 43 % en 2017, soit, sur la base des emplois 2017, 375 agents et leurs familles qui ont migré vers la périphérie.

Deuxième annonce lors de Noël après Noël, l’augmentation de 33 % de la dotation consacrée à la mise en place du nouveau régime indemnitaire (RIFSEEP), soit 1 million d’euros, contre 750 000 euros prévus initialement.

Enfin, vous avez accédé à une revendication, à savoir la possibilité pour tous les agents de catégorie C, les plus nombreux de notre collectivité, puisqu’ils représentent 69 % du total des emplois permanents, d’accéder au grade terminal C3. Ceci permettra à ces agents d’avoir un peu plus de perspectives dans l’évolution de leur carrière et facilitera sans doute également la gestion des services par les cadres de notre collectivité, en apportant un peu de souplesse dans le cadre très rigide que constitue la fonction publique territoriale.

Si nous nous réjouissons de ces avancées bien sûr pour les agents, nous ne pouvons que nous étonner que cette une annonce intervienne après le vote du budget. Nous aimerions donc, nous attendons que vous la chiffriez cette annonce, et que vous informiez les élus du montant que cela représentera et des modalités de financement.

Bien évidemment, dans ces vœux, pas d’annonce sur le respect de la durée hebdomadaire du temps de travail, que j’évoque quasiment à chaque intervention. Bref, avec ces annonces et ce refus de parler de certains sujets, nous sommes toujours dans l’ancien monde. Décidément, rien ne change à la Ville de Lyon, Monsieur le Maire.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone