Lions du sport

 On partage aussi les mêmes inquiétudes concernant cette opération des Lions du sport. La réponse ne me rassure pas du tout puisque vous venez de le dire, Monsieur ACHACHE, vous avez aussi intégré l’hypothèse de supprimer, d’arrêter ces subventions et cette opération. À mon avis, ce serait un coup dur pour des associations de proximité. Mon collègue l’a rappelé. 50 000 euros sur 5 millions d’euros, c’est 1 %. Je ne suis pas certain qu’il faille faire des économies sur ce volume. Généralement, quand on veut faire des économies, on va sur les gros volumes et on ne va pas taper ou grignoter sur les 1 %. D’autant plus, vous l’avez rappelé, que ce sont des associations, pour le 3ème et pour les autres arrondissements, d’une toute première proximité et pour lesquelles ces montants, aussi modestes soient-ils, sont importants dans leur fonctionnement. Par ailleurs, ces associations ne bénéficient pas d’autres aides de la Ville. Je pense donc que ce serait une grave erreur de supprimer cette opération et d’intégrer, d’ores et déjà, dans les hypothèses de réflexion – c’est ce que vous nous avez dit – un des scénarii qui consisterait à arrêter totalement ces subventions. Nous tirons aussi la sonnette d’alarme. Je pense que ce n’est pas sur les 1 % qu’il faut forcément faire des économies.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone