Logement social

 C’est un rapport non  prévu initialement au conseil d’arrondissement, mais suite à la demande de Stéphane Guilland lors de la commission, il a été rajouté et présenté dans tous les conseils d’arrondissement de la Ville de Lyon.

Le développement de l’offre locative sociale doit être cohérent avec les besoins du marché de l’habitat et cohérent à l’échelle de la ville. Les objectifs fixés par arrondissement démontrent encore, l’inégalité de construction entre les arrondissements et dans des arrondissements tels que le 7ème, le 8ème et 9ème ils ne doivent plus combler ces déficits ni subir de construction en masse afin d’obtenir un 25% globalisé. D’autre part, l’article 52 de la loi de finances va fragiliser de manière dramatique les finances des bailleurs. A titre d’exemple, pour Lyon les trois principaux bailleurs EMH (Est Métropole Habitat), LMH (Lyon Métropole Habitat) qui était anciennement l’OPAC, et GLH (Grand Lyon Habitat), c’est 40 millions d’euros de capacité d’auto-financement en moins que le gouvernement actuel leur impose. Compte tenu de toutes ces raisons, je vous propose de vous abstenir.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone