Logement Social

Suite à ce qu’a dit madame PANASSIER, le premier point c’est qu’on est au-delà des objectifs. Vous l’avez dit un peu vite mais nous sommes au-delà des objectifs que la ville s’est donné elle-même et pas seulement au-delà des seuls objectifs réglementaires. C’est-à-dire que la ville se donne des objectifs, on ne va pas au-delà de ces objectifs, c’est ça qui est en question. Le deuxième point madame PANASSIER, moi, je ne fais pas le même constat que vous. Aujourd’hui on se rend compte dans la Ville de Lyon que ce sont les classes moyennes, les familles moyennes qui sont obligées d’aller habiter à l’extérieur parce qu’elles ne peuvent plus se loger dans la ville. Finalement aujourd’hui, on a une Ville de Lyon qui devient d’une part du logement social et d’autre part du logement haut de gamme. L’enjeu est : « comment fait-on en sorte que dans la Ville de Lyon toutes les catégories sociales puissent habiter ? » Le premier enjeu, je le vois aujourd’hui dans les classes moyennes notamment pour que les familles puissent rester habiter dans Lyon. C’est ça qui me parait être le principal enjeu. Votre rapport ne le règle pas parce que ces familles n’ont pas accès aux logements sociaux et vous le savez très bien. Au–delà de la théorie et je ne sais quel pourcentage de la population française a le droit en théorie au logement social, on sait bien que la réalité est tout autre et que les bénéficiaires sont beaucoup plus concentrés.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone