Logement social

Si depuis toujours nous soutenons la construction de logements sociaux dans le 2ème arrondissement, pour rappel, le taux SRU en 2001 était voisin de 7%, en 2015, nous dépassions les 13%, nous avons toujours défendu une répartition homogène sur tout le territoire du 2ème arrondissement créant ainsi une véritable mixité. La loi SRU impose aux communes un taux de 25% de logements sociaux à atteindre en 2025. Le taux est calculé en moyenne de chaque arrondissement pour la Ville de Lyon. Chaque garantie que nous demande d’approuver le Maire de Lyon pour des constructions ou conversions de logements sociaux sur les zones de Perrache à Cordeliers nous sommes favorables. Pour chaque garantie demandée entre Perrache et Confluence : nous alertons sur le danger de trop produire par facilité. Les logements sociaux ne sont pas des calculs mathématiques, encore moins des quotas à atteindre ! Il faut créer une vraie mixité et 25% le permettent. Pensons donc un instant aux quartiers comme la Duchère ou Mermoz, des échecs encore compliqués à gérer malgré les très nombreuses démolitions. Cette garantie, dont on parle aujourd’hui pour la rue Dugas Montbel, elle appartient à un quartier, dans notre jargon on dit IRIS où il y a actuellement 45.05% de logements sociaux. Là, où en 2015, il y en avait plus de 21%. Deux ans après nous sommes à 45.05% ! Pour cette raison, je vous demande de voter contre cette délibération. Exigeons du Maire de Lyon une vraie mixité sociale avec des constructions sociales et intégrantes où il fait bon vivre tous ensemble et arrêtons les calculs mathématiques. L’homme doit être au centre. Je vous demande de voter contre.

J’ajouterai que dans le 2ème arrondissement on est tout à fait pour les logements sociaux. Confluence est partagée en 4 quartiers pour le compte des logements sociaux, il y a 2 endroits où, en 2017 on était à plus de 45%. Quand on arrivera en 2025, on va avoisiner les 60%. Je ne suis pas certaine, sous prétexte de réserves foncières, qu’il faille construire absolument pour combler les déficits de la Ville de Lyon en général. Il y a d’autres moyens. On peut racheter des bâtiments, faire des DIA, on peut se lancer dans le logement diffus aussi qui n’est pas une politique de la Ville de Lyon actuellement. Il y a beaucoup de choses à faire que de recréer des quartiers à réserves de logements sociaux

En ce qui concerne l’îlot C2 Nord, je tiens à préciser qu’il  est passé d’un taux de logements sociaux en 2015 de 2,8% (ça se comprend, cela a été peu construit) à un  décompte en 2017 à plus de 45%. Je vous demanderai de voter contre aussi ce rapport sachant qu’il y a beaucoup de choses à construire là-bas et que 45% c’est malheureusement un strict minimum, on risque de voir apparaitre beaucoup plus.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone