Lutte contre les discriminations

Je  souhaite évoquer trois points :

– La complexité de la discrimination en sachant que l’on n’épuise pas le sujet même avec ce qui a été dit. Il faut savoir de quoi l’on parle et on ne retrouve pas ici toutes les actions de lutte contre les discriminations,

– La saisine du conseil d’arrondissement. On le voit bien certains projets sont présentés dans cette instance, d’autres ne le sont pas. En l’occurrence, pour ce qui est des associations, le conseil ne se prononce que sur les subventions destinées aux associations sises dans l’arrondissement.

– L’absence de méthode dans l’attribution des subventions. Les objectifs poursuivis ne sont pas indiqués et on n’exprime pas quelles sont les exigences pour l’attribution de ces versements et quels résultats doivent être obtenus, ce qui permet d’alimenter le débat..

Si on s’en tient à l’association le Fanal, il n’y a pas d’observation à faire. On ne peut cependant ignorer le reste car on additionne en fait un certain nombre de dossiers dont on se demande pour certains comment on pourrait les soutenir comme « homosexualité et socialisme » alors que  d’autres associations pourraient faire l’objet de subventions.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone