Musée des tissus et des arts décoratifs : être au pied du mur pour trouver une solution…

Retrouvez ci-dessous l’intervention en vidéo de Joëlle Sangouard lors du Conseil municipal du 14 mars 2016, au sujet du Musée des tissus et des arts décoratifs.


Musée des tissus et arts décoratifs par Ensemble_pour_Lyon

Je profite de la délibération qui concerne le Musée de l’automobile pour parler du Musée des tissus.

Depuis des mois, le Musée des tissus et son éventuelle fermeture alimentent la chronique. Réunion après réunion, entre la Chambre de Commerce et d’Industrie qui en est le propriétaire, les services de l’Etat, la Ville, la Métropole, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dont le tout nouveau président avait dit, dès le départ, qu’il était prêt à apporter son aide si les autres collectivités consentaient, elles aussi, à le faire, aucune solution n’avait été trouvée avant la semaine dernière pour sauver ce musée des tissus, cher aux Lyonnais, puisqu’une pétition contre sa fermeture a recueilli plus de 100 000 signatures en trois mois.

En résumé, nous pouvons dire que ce musée est un trésor inestimable dont personne ne veut hériter.

Nous pouvons quand même rappeler que cette institution professionnelle d’exception qui raconte l’histoire universelle des chefs d’œuvre du textile a été fondée en 1856 par des soyeux lyonnais et est la seule à être classée Musée de France appartenant à une CCI, avec 80 000 visiteurs par an et 2,5 millions d’œuvres couvrant 4 500 ans d’histoire.

Face à l’urgence, l’indifférence du Ministère de la Culture mais aussi, il faut le dire, de la Ville et de la Métropole de Lyon a été choquante. Mais le grand responsable, c’est quand même le Gouvernement qui, dans un premier temps, a effectué une diminution sans précédent du budget du Ministère de la Culture, voulue par le Président de la République mais supportée essentiellement par la Mission Patrimoine, c’est-à-dire les musées et les monuments historiques et dans un deuxième temps, a opéré un hold-up sur les CCI en diminuant drastiquement leurs ressources fiscales et en ponctionnant intégralement leurs réserves de trésorerie, sans se préoccuper une seconde des cas particuliers comme celui de la CCI de Lyon, propriétaire du Musée des tissus.

Tout semblait bloqué puisque le 2 février, à l’Assemblée nationale, en réponse à notre collègue Dominique Nachury, le Gouvernement ne faisait pas preuve d’une grande motivation. De la même façon, la Ville et la Métropole ont joué la politique de la chaise vide, lors de la réunion du 15 février. Finalement, à la dernière minute, la Ministre de la Culture s’est décidée à accorder 250 000 € d’aide pour 2016.

Suite à cette aide promise, Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé une aide d’une même ampleur et vous vous êtes engagés pour 250 000 € également : 125 000 € au titre de la Ville et 125 000 € au titre de la Métropole. La CCI quant à elle acceptait de prolonger son engagement pour 1 M€, ce qui devrait permettre une ouverture de ce musée jusqu’à la fin de cette année 2016 mais, dans le même temps, c’est-à-dire aujourd’hui, elle a voté la fermeture de ce musée au 31 décembre 2016.

Même si l’effort budgétaire est très inégal entre la Ville et la Métropole au regard de leurs budgets respectifs, nous saluons cet engagement.

Mais vous le savez, Monsieur le Maire, la bataille est loin d’être gagnée. Une nouvelle donne est nécessaire, bâtie autour d’une ambition collective pour mettre en valeur ce musée. Vous vous êtes engagé, avec d’autres, à trouver des mécènes français et étrangers, car il n’y a pas d’autre solution pour l’avenir du musée, avez-vous dit.

Voyez-vous, nous avons toujours su qu’avec de la volonté politique, le musée pouvait être sauvé. Une solution pérenne doit se dégager dans les tous prochains mois pour assurer ce sauvetage avant décembre 2016. Souhaitons qu’en 9 mois, nous réussissions à réaliser ce qu’il n’a pas été possible de faire en 2 ans.

Je vous remercie.

 

 

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone