Musée des Tissus : vous avez dit ambition ?

Alors que conseil municipal après conseil municipal, Dominique NACHURY ou Joëlle SANGOUARD interrogent le Maire de Lyon sur le devenir du musée des tissus et ce fut encore le cas le 25 septembre dernier, c’est par voie de presse et à la veille d’une réunion rassemblant la CCI, l’Etat et les collectivités (Ville, Métropole, Région) que nous apprenons ce que veulent faire la Ville et la Métropole de Lyon.

Plutôt que d’avoir un « projet pragmatique et ambitieux » comme il est annoncé par le duo K&K*, c’est à une triste partie de ping-pong que nous assistons entre les différentes collectivités. C’est à se demander à quoi servent les réunions multipartites qui se tiennent régulièrement depuis plusieurs mois…

Les Lyonnaises et les Lyonnais étaient en droits d’attendre un peu moins de chamailleries et plus de considération.

Alors que les propositions de la Région ont évolué au fil du temps, les propositions de la Ville et de la Métropole ne diffèrent guère de celles sorties du chapeau par Gérard COLLOMB en janvier dernier hormis que le pôle muséal ne se fera plus entre le musée des Confluences et le musée Gallo-romain mais avec le musée des Beaux-Arts.

Plus qu’une solution, c’est surtout des questions que suscite cette annonce :

  • quels espaces aux Musées des Confluences et des Beaux-Arts sont disponibles pour permettre d’accueillir les collections du musée des Tissus ?
  • cette implantation se fera-t-elle au détriment des collections de ces deux musées ?
  • que restera-t-il rue de la Charité des collections du musée des Tissus et des Arts décoratifs : un musée croupion ?
  • un centre de ressources est évoqué : où ? quand ? comment ?

Alors que la Ville et la Métropole arrivent à faire montre de beaucoup d’engagements notamment financiers pour la Cité de la gastronomie, par exemple, il est regrettable que le sentiment qui prédomine est que le même enthousiasme n’est pas mis dans cette autre partie de l’ADN de notre ville qu’est le textile. Plutôt que d’incantation, passons à l’action !

 

*Képénékian et Kimelfeld

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone