Opéra : remerciements à Serge Dorny

Intervention de Laurence BALAS lors du conseil municipal de Lyon du 26 mars 2018 pour remercier Serge DORNY de l’action menée à la tête de l’Opéra de Lyon

Monsieur le Maire, Chers collègues,

À l’occasion de ce premier dossier de la Commission Culture, vous me permettrez une petite digression pour parler de l’Opéra de Lyon. Puisque vous venez de parler de nominations, vous me tendez un peu la perche, d’une certaine façon.

Notre groupe souhaitait, à l’occasion du départ de Serge DORNY, rappeler le travail très important qu’il avait accompli pour notre Ville pendant plus de 15 ans. Il est vrai que nous aurons le temps de le redire, car son départ est prévu pour dans trois ans, donc les choses se font très en amont.

Je voudrais rappeler ici que l’Opéra de Lyon a été désigné en 2017 meilleur opéra de l’année, devant celui de Paris et celui de la Scala de Milan, avec des budgets – il est également important de le rappeler – sans commune mesure, 200 millions d’euros de budget pour l’Opéra de Paris, 124 millions d’euros pour la Scala de Milan et 37 millions d’euros seulement pour Lyon.

Sous la direction de Serge DORNY, l’établissement a développé ses ressources propres, qui représentent aujourd’hui 20 % du budget total. C’est une nette progression, même si cela reste encore faible par comparaison à Paris (50 % des ressources proviennent de l’autofinancement).

Serge DORNY a, au long de ces années, multiplié les productions, permettant à l’Opéra de Lyon d’acquérir une renommée internationale, malgré des moyens beaucoup plus limités. Il a rajeuni le public, ouvert l’Opéra sur la ville et sur la région. Une critique récente du journal Le Figaro sur Macbeth et Don Carlos au programme du Festival de printemps ne faisait que renforcer ce sentiment d’excellence pour notre Opéra.

Certes, tout n’a pas toujours été très rose. Tout ne s’est pas fait sans frottements ni tensions. C’est le régime si particulier de notre Opéra, qui fait cohabiter à la fois des fonctionnaires et des salariés de droit privé, qui ne simplifie pas les choses.

Il y a quelques mois, alors que des questionnements sur ses notes de frais se posaient, le Directeur avait tenu à me recevoir pour m’expliquer, avec beaucoup de conviction, la façon dont il travaillait pour le rayonnement de notre Ville et pour son Opéra.

Une mission, depuis, menée par la Ville, avec l’approbation de l’État et de la Région, aura permis d’apporter les éclaircissements nécessaires. Cet épisode désagréable a, je l’espère et je le crois, eu le mérite de préciser les relations entre la Ville et l’Opéra, la Ville qui a entrepris depuis un important travail de remise à plat des règles qui régissent ces rapports. Ce travail était nécessaire, car, je le rappelle encore une fois, le financement de la Ville de Lyon vers l’Opéra, se monte à près de 16 millions d’euros, 6 millions d’euros de subventions et 10 millions d’euros en équivalent personnes, et correspond à 43 % du budget de l’Opéra.

Une nouvelle page de l’histoire de cet établissement va donc s’ouvrir, à partir de 2021, avec un nouveau directeur. Alors, nous souhaitons qu’il ait l’audace et l’enthousiasme de son prédécesseur, et que cette longue période de transition permette à la fois à Serge DORNY d’achever le travail qu’il a accompli et également à la Ville de procéder à un recrutement, le mieux possible et dans une grande sérénité.

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone