Pavlov ?

Intervention d’Elodie Roux de Bézieux lors du conseil municipal de Lyon du 25 septembre 2017 à propos du réflexe pavlovien de certains d’incriminer les autres

 

Monsieur le Maire, mes chers Collègues, alors que la ville restaure l’allée centrale du passage Thiaffait en 1998, elle décide avec la Communauté urbaine, la Région et l’Etat de lancer le projet « village de créateurs ».

Le village ouvre ses porte en 2001 et devient une véritable pépinière d’artistes et de jeunes créateurs Chez les yacks, Cabane, L’atelier de Gaspard pour n’en citer que quelques-uns car ce sont 75 entreprises qui sont accompagnées actuellement. D’ailleurs l’une des toutes premières créatrices sortie de cette pépinière vient de s’installer dans le 6e arrondissement, Nathalie Chaize. Je voulais le souligner.

Ce n’est pas le passage Thiaffait en lui-même que je critiquerai ce soir, bien au contraire, mais c’est une méthode, un principe, un réflexe presque pavlovien.

Un réflexe, Monsieur le Maire, que vos adjoints utilisent souvent pour se dédouaner, pour botter en touche sur les questions qui fâchent. Ce réflexe, c’est celui de rejeter la faute sur l’autre, l’autre étant de préférence une collectivité de droite.

Dernier réflexe en date, celui de votre adjointe au commerce que j’interrogeai sur la raison d’une forte baisse du budget de l’association. Celle-ci a répondu que c’était en raison du désengagement de certaines collectivités, sous-entendu la Région Auvergne Rhône-Alpes. Or, la Région comme en 2014, 2015 et 2016 a versé en 2017 le même montant de subvention : 140 000 euros

La vraie raison nous fut enfin donnée, à savoir la non-valorisation dans le budget de certains éléments. Dont acte.

Monsieur le Maire, je voudrais juste attirer votre attention sur le fait que chaque collectivité est libre de conduire la politique qu’elle entend. Et il ne vous aura pas échappé que fin 2015, la Région a changé de bord politique. La Région conduit donc la politique qu’elle entend et pour laquelle son Président a été élu et ce n’est pas une raison de se cacher derrière cette politique pour masquer vos propres insuffisances.

Nous vous saurions grés, Monsieur le Maire, dans le respect du jeu démocratique, de veiller à ce que Pavlov soit une peu moins présent dans notre collectivité. Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone