Plan Local d’Urbanisme

Je me réjouis  que le PLU soit très ambitieux sur la valorisation du patrimoine architectural de l’arrondissement. Il faut rappeler l’effort financier très important des habitants du quartier en ravalements de façades, tout en tenant compte des consignes de l’architecte des bâtiments de France. Je regrette que cet effort (100 000€ pour un immeuble de 6 étages), soit mis à mal avec des tags qui réapparaissent très vite. Le contrat façade nette est insuffisant, notamment dans les techniques utilisées. Il n’est pas possible de demander aux habitants de réhabiliter le bâti avec des matériaux adéquats et, dans le même temps, ne pas proposer un contrat qui maintienne ces immeubles en bon état.

Quant à la densification du quartier, je pointe les rez-de-chaussée fléchés pour du commerce sur certaines rues alors que ces derniers sont habités. L’autre question liée à la densification est une impréparation qui contribue à des problèmes d’hygiène publique  tel que le rejet des eaux usées, problématique pour de nombreux immeubles des pentes de la Croix-Rousse. Le  problème des jambettes, pour l’évacuation des eaux usées, se retrouve dans un immeuble ancien sur deux. Il y a des détournements de jambettes aujourd’hui par les propriétaires qui ne savent plus où mettre leur vanne : par conséquent, des WC chimiques sont déversés dans les eaux pluviales. Il  s’agit d’une question d’hygiène importante, qui touche à l’insalubrité et se retrouve dans d’autres arrondissements

Enfin, je regrette aussi que le PLU ne prévoit pas d’équipements publics, notamment des équipements sportifs pour les enfants et je déplore enfin que le PLU ne donne pas une vision plus lointaine du devenir du quartier et de son attractivité.

 

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone