Plan local d’Urbanisme

Je remercie notre collègue LE FAOU pour la présentation de ce PowerPoint que j’ai déjà vu cinq fois présenté par lui-même. Chaque fois, on découvre de nouvelles choses, c’est intéressant ! Plus sérieusement, je n’entrerai pas dans le détail du PLU, ce n’est ni le lieu ni le moment, mais je voulais faire un focus sur l’arrondissement. Christophe COHADE vient de nous parler de l’arrondissement, pour ce qui est de la préservation du quartier et du patrimoine, je pense qu’un vrai travail a été fait, en particulier au niveau des éléments bâtis à préserver, et j’ai eu l’occasion de prendre le temps de me plonger dans le détail du PLU, il est vrai que les richesses de notre arrondissement sauront être préservées et mises en valeur avec ces nouvelles règles.

Au-delà, c’est l’intégration de notre arrondissement dans ce PLU global qui me pose plus de soucis. Michel LE FAOU a utilisé à de nombreuses reprises deux mots qui m’ont interpellé : équilibre et cohérence. J’ai un peu de mal à entendre cela parce qu’il y a des choses que je dénonce depuis de nombreuses années ici comme au Conseil municipal comme au Conseil de la Métropole, c’est le fait que le 8ème arrondissement paye plus que les autres une politique sociale comptable et pas qualitative, qui est certes liée au fait que nous construisons beaucoup dans l’arrondissement mais qui va bien au-delà des obligations que nous nous fixons. Quand on parle de cohérence, je pense qu’il faut en avoir un minimum mais dans ce PLU, objectivement, sur ce point, je ne la trouve pas.

Pour revenir au précédent rapport qui était présenté par Mme SAKER tout à l’heure sur l’engagement triennal, nous avons obtenu avec beaucoup de peine les chiffres arrondissement par arrondissement, et quand on les analyse de façon brute, ce qu’elle a fait tout à l’heure, effectivement, on peut se réjouir d’avoir une production de logement social qui est à 120 % de l’objectif. C’est très bien peut-être sauf que cet objectif de 120 % est atteint grâce à deux arrondissements : le 7ème qui est à 160 % de son objectif et le 8ème qui est à 216 % de l’objectif. Si on enlève ces deux arrondissements, on est à 2 logements près dans l’objectif triennal fixé.

En fait, dire que l’on a fait 120 % de l’objectif et s’en réjouir, c’est juste dire que l’on a demandé à deux arrondissements, le 7ème et le 8ème, qui sont déjà fort pourvus en logements sociaux, de supporter ce qu’aujourd’hui les autres arrondissements de Lyon ne sont pas en capacité de faire. Je n’ai pas parlé de volonté mais de capacité.Il faut remettre les choses à leur place et l’église au milieu du village.

Deuxième point sur le logement social sur lequel il faut avoir un petit peu de cohérence, c’est le niveau. On nous annonce un chiffre de 4 000 logements par an, c’est le chiffre qui revient régulièrement, pourquoi pas. À un moment, il faut avoir un peu de cohérence : qu’en est-il de Jean-Louis TOURAINE qui, à Paris, vote un budget qui voit la baisse des APL et la ponction des bailleurs sociaux et qui, à Lyon, va voter un PLU qui prévoit un maintien de la continuité de la production ? Michel LE FAOU l’a dit tout à l’heure, ces 4 000 logements par an dépendent principalement de la dynamique des bailleurs sociaux, et on a bien vu que le projet de loi de finances du gouvernement, en particulier son article 52, met à mal la capacité de ces bailleurs sociaux à continuer à produire à cette vitesse. C’est bien d’annoncer des objectifs à Lyon et de faire le contraire à Paris. À un moment, si on veut avoir de la cohérence, il faut en avoir jusqu’au bout et cela concerne également notre arrondissement.

Enfin, dernière remarque sur ce PLU, cela fait plusieurs années qu’on le « condamne » : notre arrondissement, au-delà de la métropole, a une population qui croît très vite, +1 000 habitants par an depuis une quinzaine d’années, qui croît plus vite que ses équipements. Nous avons des écoles surchargées, des équipements sportifs surchargés et on peine à voir apparaître dans ce nouveau PLU les équipements de demain. Quand on connaît un peu le fonctionnement de la Ville de Lyon, en particulier la PPI, au-delà du PLU, nous avons peine à les voir arriver dans les programmations financières.C’est un vrai problème parce qu’accueillir plus de monde et avoir un PLU qui permet de densifier la ville, c’est bien, mais il faut aussi que les nouveaux habitants de demain puissent trouver dans l’arrondissement et dans la ville les équipements de proximité dont ils ont besoin.

Je terminerai sur une note positive sur les propositions d’amendement pour le 8ème arrondissement, j’ai vu avec beaucoup de plaisir que la place Julien Duret allait faire l’objet d’un emplacement réservé pour y installer une école. Je vous rappelle que c’est le projet que nous défendions pendant la dernière campagne municipale, et que n’ai-je entendu sur l’implantation d’une école sur cette place ! Je vois avec plaisir que vous vous êtes ralliés à notre idée et ce sera, j’espère, d’ici quelques années, parce qu’elle n’est pas annoncée avant le mandat prochain, une nouvelle école dans ce quartier pour les petits habitants de Lyon.

Je ne vais pas alourdir le débat, je voulais juste dire à Monsieur LE FAOU, mais il le sait très bien, que nous n’avons rien contre le logement étudiant, rien contre l’implantation d’un EHPAD. Je reprends les chiffres, je suis désolé, vous les faites parler, moi aussi. Si on enlève à la production du 8ème les 350 logements dont vous parlez, on arrive encore à 160 % de l’objectif. Ces 160 % de l’objectif, on les atteint en grande majorité dans des quartiers où le taux SRU est déjà largement supérieur à l’objectif de 25 %.C’est devenu une telle habitude que je ne prends même plus la parole pour le dire, je ne sais pas si mes collègues l’ont noté mais nous avons voté contre la délibération pour la garantie d’emprunt de la rue du Professeur Beauvisage pour une raison toute bête : dans ce quartier déjà pourvu, nous estimons qu’il n’est pas nécessaire d’ajouter du logement social au logement social.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone