Politique foncière et patrimoniale : une mission d’information et d’évaluation

Intervention de Stéphane GUILLAND lors du conseil municipal de Lyon du 26 mars 2018 à propos de la politique foncière et patrimoniale

Monsieur le Maire, Mes chers collègues,

Je n’ose dire, chère camarade Nicole,

Lors de l’examen de ce dossier en Commission Immobilier et Bâtiment, j’ai demandé à avoir un état des lieux global des locaux mis à disposition des organisations syndicales par la Ville de Lyon. Je regrette de ne pas avoir reçu à cette heure ces éléments, éléments qui nous auraient permis de resituer cette mise à disposition dans son contexte et d’en apprécier la pertinence.

Considérant néanmoins qu’il s’agit là d’un simple relogement, lié à la construction d’un centre social sur le tènement de l’ex-Maison du Peuple, nous ne nous y opposerons pas.

Mais au-delà de cette simple délibération, Monsieur le Maire, au-delà du contexte de celle-ci, les élus du groupe Les Républicains et apparentés, Ensemble pour Lyon, veulent aujourd’hui vous interpeller sur la cohérence de la politique foncière et patrimoniale de la Ville de Lyon. Le débat que nous venons d’avoir sur la crèche Blandan en est un bel exemple.

Il n’est en effet pas une Commission Immobilier et Bâtiment où des locaux appartenant à la Ville sont loués, mis à disposition, vendus, etc. En parallèle, notre patrimoine vient régulièrement s’enrichir par de nouvelles acquisitions. De même, et de façon plus prospective, de nombreux emplacements préservés apparaissent au PLUH et préfigurent une partie des investissements de demain, d’autres se faisant au fil de l’eau par le biais de préemptions ou par des ventes de gré à gré.

Lors d’examen des dossiers soumis en Commission, la qualité des réponses apportées par les services permet le plus souvent d’éclaircir les zones d’ombre souvent techniques pouvant apparaître. Je voulais à ce titre remercier l’ensemble des agents pour leur investissement au service des Lyonnais.

Malheureusement, au-delà des réponses techniques, la justification politique de vos choix, la mise en perspective de ceux-ci, laissent très souvent, trop souvent, à désirer. Il n’est plus l’heure de revenir aujourd’hui sur la vente du quartier Grolée, exemple emblématique s’il en est d’un mauvais choix politique. Mais, depuis 2014, des dossiers, comme la vente de Serin, la fermeture puis la réouverture de l’école du Docteur Crestin ou l’achat-revente de la Halle Girard, démontrent, si besoin, que la pertinence de vos options laisse parfois à désirer.

Monsieur le Maire, la juxtaposition des dossiers ne permet pas d’appréhender la politique patrimoniale et foncière de notre Ville de façon globale, ni, et c’est notre rôle d’élus, d’en apprécier la pertinence. C’est la raison pour laquelle nous vous proposerons, lors du prochain Conseil municipal, la mise en place d’une mission d’information et d’évaluation portant sur la politique patrimoniale et foncière de la Ville de Lyon, soutenus dans cette démarche par nos collègues du groupe UDI et apparentés que je tiens à remercier.

Cette mission d’information et d’évaluation devra nous permettre de mieux appréhender les choix stratégiques de la Ville de Lyon. Elle s’appuiera évidemment sur un examen systématique et exhaustif de l’utilisation faite des biens actuels de la Ville, du coût généré et des perspectives d’évolution de cette utilisation. Elle pourra aussi s’intéresser aux perspectives d’évolution du patrimoine lui-même, tant en termes de ventes qu’en termes d’acquisitions.

Nous avons, Monsieur le Maire, hâte de nous mettre au travail et n’imaginons pas que vous ne réserviez à cette proposition un accueil enthousiaste. Nous vous en remercions par avance.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone