Politique?

 M. le Maire, en mars 2014, nous avons été élus dans cet arrondissement sur les listes menées par Michel Havard pour porter un projet en opposition à Gérard Collomb. A écouter vos prises de parole, ici ou en Conseil Municipal, il me semble que vous vous situez toujours dans cette opposition à Gérard Collomb. Vous le confirmez n’est-ce pas ? Si tel est le cas, M. le Maire, nous avons un léger problème de compréhension. En effet, notre collègue 1er adjoint, contre qui nous n’avons rien au demeurant puisqu’il nous est très sympathique, a fait le choix de rejoindre Gérard Collomb en participant à sa conférence de presse le 15 octobre pour le lancement de sa campagne comme l’a relaté le Progrès dans son édition du 16 octobre. Dès lors, une question nous taraude. Si vous êtes dans l’opposition à Gérard Collomb, comment pouvez-vous déléguer une partie de vos attributions à l’un de vos adjoints qui soutient ce même Gérard Collomb ? Voyez-vous, M. le Maire, autant prendre Roland Bernard comme 1er adjoint ! Nous vous rappelons le 1er alinéa de l’article L 21 22-18 du Code Général des Collectivités Territoriales applicable aux arrondissements : « le Maire est seul chargé de l’administration mais il peut sous sa surveillance et sous sa responsabilité déléguer par arrêté une partie de ses fonctions à un ou plusieurs de ses adjoints ». Est-ce que pour vous, la notion de confiance, qui pour nous est intrinsèque aux mandats d’adjoints et aux délégations qui vont avec, n’est pas rompue ? Si comme nous le pensons, la confiance n’est plus possible, il convient que vous en tiriez toutes les conséquences telles que prévues par la réglementation. Merci.

 

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone