Pollution et grève : de qui se moque-t-on ?

Voilà 10 jours que les Lyonnaises et les Lyonnais subissent un épisode de pollution aux particules fines et une grève perlée sur le réseau de transport en commun qui pénalise particulièrement celles et ceux qui doivent se lever tôt pour aller travailler.

Pendant ce temps, que font les autorités locales ?

Le Sénateur-Maire-Président de la Métropole de Lyon vante son plan Oxygène pour respirer mieux (!) quant au Préfet, il nous incite à prendre les transports en commun (!) et annonce une circulation alternée à compter de vendredi.

On voudrait se moquer des Lyonnaises et des Lyonnais qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

A la veille du 8 décembre et de la fête des lumières qui permettent à notre ville de rayonner, cette situation est inacceptable.

Les Lyonnaises et les Lyonnais n’ont pas à subir davantage les conséquences de l’irresponsabilité de quelque centrale syndicale et le Sénateur-Maire-Président de la Métropole de Lyon – et administrateur du Sytral – devrait plus s’attacher à régler les problèmes lyonnais que de s’occuper de la campagne de Monsieur Macron.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone