Oui, malheureusement nous vivons dans un air pollué. La situation géographique de notre agglomération, point de passage des transhumances Nord-Sud, ne joue pas en notre faveur.

Bien sûr quand on parle pollution, les premières choses qui viennent à l’esprit, ce sont le transport routier (voyageurs et marchandises), le chauffage et les industries.

Mais pas seulement, la pollution c’est également l’incapacité des uns et des autres à mettre leurs déchets dans des poubelles plutôt que de les jeter sur la voie publique, ce sont les milliers de mégots de cigarettes jetés par terre sachant qu’il faut 12 ans pour qu’un mégot se dégrade « naturellement ».

Aussi notre groupe est fier de l’action des Cendriers d’or initiée et menée par Marc Laupies, adjoint LR de la Mairie du 6e, qui depuis 6 ans permet de sensibiliser les restaurateurs et leurs clients à la propreté autour de leurs établissements. D’ailleurs preuve de son efficacité, cette action a été reprise par d’autres arrondissements.

Mais la cigarette c’est également sa fumée qui pollue autant que 10 voitures diesel tournant au ralenti pendant 30 minutes. Alors comment interpréter le non-respect dans les piscines lyonnaises du règlement intérieur voté en juillet 2013 en Conseil municipal, règlement qui prévoit l’interdiction de fumer dans ces établissements ? Mieux : pas un panneau rappelant cette interdiction. Pourtant des publics fragiles comme des enfants les fréquentent. Une réaction s’impose.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone