Dans le cadre de son projet éducatif lyonnais (PEL), la Ville de Lyon met en place des séjours en classes transplantées sur la période de janvier à juin 2019 et l’inscription budgétaire y-efférente. Le projet de classe transplantée s’inscrit dans le projet d’école et s’intègre au projet pédagogique porté par l’enseignant de la classe. Le dispositif de soutien financier proposé par la Ville aux enseignants offre trois possibilités de départs en classes transplantées selon des modalités différentes :

– séjour de 2 à 5 jours en séjours « libres » selon les projets élaborés par les enseignants,

– séjour de 2 ou 3 jours sur la péniche du Val de Rhône pour un séjour de découverte de l’environnement aquatique et du patrimoine des berges,

– séjour de 2 jours sans nuitée en classe sciences sur le site de l’école Olympe de Gouges (8° arrondissement) organisé par l’association « EbulliScience ».

Pour les séjours impliquant des nuitées, une indemnité est accordée aux enseignants et versée sous forme de vacations à hauteur de 20 € par jour. Cette délibération présente les aides accordées par la ville de Lyon. Elles ont changé puisque cette dernière a décidé de catégoriser les écoles en privilégiant les familles avec des quotients en Q1 et Q2. Cela a pour incidence de baisser les subventions.

Ce sont donc pour la période de janvier à juin 2019 : – 96 classes qui partiront en séjours libres pour un montant de : 218 317 € , – 11 classes Péniche du Val de Rhône pour un montant de 22 500 € , – 38 classes sciences

Les classes concernées dans le 6e arrondissement sont : pour les séjours libres,  4 classes à JEAN ROSTAND, 2 classes à MONTAIGNE-FERRY pour un montant de 10 000 € hors vacation contre 24 000 € avec l’ancien système ; pour les classes sciences : 2 classes pour l’ELEMENTAIRE ANTOINE REMOND et 2 classes pour le GS CREQUI ;

Avec les nouvelles dispositions, il n’y a rien à dire pour l’attribution des Séjours Péniche car ils sont réservés aux établissements en REP ou REP+ dits prioritaires, donc aucune école du 6e ne peut en bénéficier.

Je rappelle mon opposition et celle de mon groupe à cette catégorisation conduisant à stigmatiser des écoles et à ne pas tenir compte des situations individuelles des enfants. Il n’y a plus de classes péniche sur le 6e, celles-ci étant réservées aux écoles en REP/REP+.  Après avoir fait le tour de l’ensemble des premiers conseils d’école de début 2018-2019, certaines écoles n’ont pas fait de demande. En effet, avec le changement de critères, l’aide diminuant, certains directeurs n’ont pas voulu augmenter le reste à charge des familles.

Notre groupe s’abstiendra sur ce dossier

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone