Projet Part-Dieu : bons et mauvais points

Notre groupe a exprimé une abstention de synthèse sur la dernière délibération du projet Part-Dieu, entre les éléments que nous approuvons et ceux auxquels nous nous opposons.
Notre groupe est favorable au développement de la gare pour améliorer les capacités de desserte ferroviaire, en recherchant la répartition intelligente des trafics entre les gares de l’agglomération. Nous approuvons aussi la rénovation des abords de la gare pour la qualité de vie des habitants et l’image de notre Métropole.
Nous sommes par contre opposés à la réorganisation de la voirie, avec la création d’un nouveau verrou pour la circulation (réduction à deux voies de l’avenue Pompidou) et le détournement du trafic qui passait sous la Part-Dieu vers les rues résidentielles Mazenod et André Philip. Nous craignons que le doublement des commerces de la gare, couplé avec la loi Macron autorisant le travail dominical et en soirée, crée un centre commercial portant préjudice aux centres de quartier commerçants autour de la gare. Enfin, nous souhaitons un développement du centre d’affaires maîtrisé et cohérent pour que les 30 000 habitants de la Part-Dieu puissent y vivre bien.
Il n’y a selon nous ni maîtrise, ni cohérence quand on sème des tours partout dans le quartier, en dehors des réflexions d’ensemble d’une révision du PLUH. Le récent rapport d’enquête publique est sévère pointant l’absence d’approbation formelle et globale de ce grand projet et l’absence de justifications à l’augmentation des hauteurs constructibles sur certains terrains…

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone