Régime indemnitaire, dialogue social

Retrouvez l’intervention de Laurence Balas lors du conseil municipal du 20 mai 2019 :

Monsieur le Maire,

Chers collègues,

Voici donc deux délibérations sur lesquelles, par anticipation, j’étais déjà intervenue en janvier dernier : le nouveau régime indemnitaire et les ratios d’avancement.

Comme je l’avais dit alors, c’est plutôt une bonne nouvelle pour les agents et leur pouvoir d’achat, qui subit notamment les conséquences d’un marché immobilier toujours plus à la hausse.

Quelques observations tout de même.

D’un point de vue budgétaire d’abord, de 750 000 euros initialement prévus, on était déjà passé à 1 million d’euros lors de votre cérémonie de vœux au personnel, puis à 1,1 million d’euros pour le seul RIFSEEP lors de la dernière Commission Finances, et même maintenant à 1,9 millions d’euros, si j’en crois les dernières nouvelles reçues par tract syndical vendredi soir et confirmées à l’instant par Monsieur CLAISSE. Donc 150 % de hausse depuis les premières annonces.

Ces dernières propositions nous interpellent sur le contenu de cette délibération. Est-elle toujours à jour et le reflet de ce à quoi vous vous êtes engagé ? Ne faudrait-il pas la retirer et en présenter une plus à jour ?

En Commission, votre Adjoint a indiqué qu’au final, la Ville pensait mettre 3,8 millions d’euros sur la table pour les différentes mesures en direction du personnel. Est-ce toujours ce chiffre ? Il faudrait donc y rajouter 800 000 euros pour arriver plutôt à 4,6 millions d’euros aujourd’hui.

En tout cas, rien de tout cela n’avait été annoncé lors de la discussion budgétaire. S’il s’agit de nouvelles dépenses, la masse salariale va progresser non pas de 0,1 %, mais plutôt de 1,4, 1,5 %, dépassant en cela le seuil de progression des dépenses autorisé par la contractualisation, et cela s’apparente plutôt à un comportement électoraliste en vue des prochaines échéances.

D’un point de vue du dialogue social, on ne peut pas dire que votre nouvelle méthode dans ce domaine, en faisant des annonces dès votre cérémonie de vœux, ait été couronnée de succès : boycott des instances depuis janvier et sept préavis de grève. La CFDT avait quitté l’intersyndicale la semaine dernière et négocié dans un premier temps avec vous. Et puis, vendredi, d’après un communiqué envoyé vendredi dans la soirée par l’intersyndicale, un accord a été trouvé juste avant votre départ vers l’Orient lointain, Monsieur le Maire.

Cet accord, selon les syndicats, permet, je cite, « la reprise du dialogue social ». Parmi les avancées évoquées, un budget RIFSEEP donc désormais de 1,9 million d’euros et encore pas mal de flou sur les autres revendications.

En tout cas, ce qu’on peut dire, c’est que le dialogue social à la Ville de Lyon n’est pas donné, ce qui renforce notre souhait de vous voir préciser les éléments financiers de ces nouvelles mesures.

Dans ce contexte, la vacance du poste de Directeur Général Adjoint en charge des Ressources humaines depuis la fin de l’année dernière ne facilite sûrement pas les choses.

Certes, l’intérim est assuré par le Secrétaire Général, mais ce n’est pas satisfaisant pour une administration de 8 700 agents.

Alors une petite suggestion en conclusion, Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, puisque vous semblez vous spécialiser dans le transfert entre la rive gauche du Rhône et la rive droite (Directeur de Cabinet, Chef de Cabinet, Directeur des Espaces verts) et comme, lundi dernier, vous nous avez vanté les mérites d’un haut fonctionnaire, à vous en croire méchamment évincé de la Métropole par votre ancien poulain, proposez-lui donc le job, peut-être que cela fera avancer les choses plus rapidement.

Je vous remercie.

 

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone