Résidences de personnes âgées : où sont vos promesses ?

Intervention de Joëlle Sangouard lors du conseil municipal du 27 mars 2017 à propos résidences de personnes âgées

Monsieur le Maire, Mes chers collègues,
Nous nous réjouissons de cette délibération que nous approuverons. Elle va permettre le financement de la rénovation de la résidence pour personnes âgées Jean Jaurès dans le 7e et ainsi honorer une petite partie de vos promesses électorales.
Comme je vous l’avais dit en juillet 2015, à propos de la fermeture des résidences Nérard et Viricel, « arrêtez les discours, et passer aux actes en respectant, et c’est cela le plus important, nos ainés ».
Malheureusement, si un doute subsistait encore, il est désormais levé. Vous n’écoutez guère votre opposition. Car moins de 15 mois après avoir organisé une grande conférence de presse pour dire que promis-juré, vous alliez rénover les 16 établissements d’hébergement pour personnes âgées, vous vous déjuger en décidant de la fermeture de la résidence de La Sarra dans le 5e arrondissement.

Devons-nous vous rappeler que suite aux fermetures de Viricel et Nérard, deux personnes avaient été relogées à la Sarra et se retrouvent dans l’obligation de déménager une seconde fois. Le rythme des déménagements que vous imposez ainsi à des personnes d’un certain âge devient supérieur à celui que l’Etat peut imposer aux officiers de l’armée par exemple !

Nous savons tous que le déracinement, la perte des relations amicales sont néfastes pour les personnes âgées et peuvent concourir à une dégradation de leur état de santé. En lieu et place de cette résidence, vous voulez construire –ou plutôt transférer- l’EHPAD de la Villette d’Or dans le 3e. Est-ce bien exact ?

Face à ces différentes incertitudes sur vos engagements en faveur des personnes âgées liées à vos annonces et à vos revirements, le président de notre groupe a écrit, il y a plus d’un mois, à votre adjointe en charge des personnes âgées pour lui demander des éclaircissements sur votre politique en la matière. A ce jour et même si nous avons eu quelques explications au CCAS, aucune réponse ne lui est arrivée. Nous en concluons donc que soit il n’y a pas de réponse, soit elle est tellement compliquée qu’elle n’est même pas explicable.
Alors que vous avez décidé de fermer 17 % des résidences de personnes âgées de la ville, malgré le vieillissement de la population et au mépris de vos engagements passés, il est plus que temps que nous ayons des réponses, Monsieur le Maire.

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone