Rythmes scolaires : bis repetita

Les conseils d’école ont commencé à se réunir pour étudier et se prononcer sur les propositions du Maire de Lyon en matière d’organisation des rythmes scolaires.

En 2014 cette même consultation s’était déroulée dans une totale confusion avec manipulation des votes pour que la proposition du Maire d’alors recueille un assentiment majoritaire.

Aujourd’hui le nouveau Maire de Lyon recommence le même style d’opération avec :

  • des réunions communes de plusieurs conseils d’école,
  • une interdiction initiale faite aux ATSEM de participer aux conseils d’école ce qui dénote un mépris inacceptable à l’endroit de ces agents de la ville*,
  • une invitation aléatoire des directeurs d’Alaé à participer à ces mêmes conseils d’école*,
  • un refus de discuter et de voter sur d’autres scénarios que ceux proposés par l’exécutif municipal.

Pourtant lors du conseil municipal du 18 décembre, j’avais pris la peine d’interpeller le Maire de Lyon sur la nécessaire transparence qui devait présider à la réunion de ces conseils d’écoles.

Par un courrier du 20 décembre au directeur académique des services de l’éducation nationale -sans réponse à ce jour-, j’avais souhaité l’alerter au nom des élus du groupe sur la nécessité de ne pas reproduire les erreurs de 2014 sur le déroulement de ces conseils d’école.

Il est clair qu’avec les propositions faites par la ville, le choix doit se faire entre le statu quo et l’enterrement progressif du périscolaire. Tout cela au détriment de l’intérêt de l’enfant.

Les élus du groupe Ensemble pour Lyon – Les Républicains & Apparentés ne peuvent cautionner cette méthode.

Bis repetita non placent.

* cf. article D411-1 du code de l’Education sur la composition du conseil d’école

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone