Rythmes scolaires, une organisation encore floue

Les conseils d’école ont tranché et c’est donc le retour à la semaine à 4 jours qui se profile à compter de septembre prochain pour les 38 000 petits Lyonnais des écoles publiques de notre ville.

Le sentiment qui prédomine est que ce choix, tant pour les parents que pour les enseignants, s’est fait par résignation ou par dépit. C’est bien regrettable car ça nous éloigne encore de l’objectif premier de la réforme : l’amélioration du temps de l’enfant et des apprentissages.

Cette nouvelle organisation signifie la disparition des Mercredis de Lyon (MeLy) ce qui va nuire aux enfants souvent de condition modeste qui en profitaient. On est loin de la « justice sociale » souvent mise en avant par l’exécutif municipal.

Plusieurs questions n’ont pas de réponse à ce jour :

  • sur la pause méridienne, pourquoi le retour anticipé ne concernerait-il que les élèves de maternelle et quel impact sur la qualité des activités proposées aux enfants inscrits à la pause méridienne et pour laquelle les parents payent ?
  • sur le temps périscolaire, aucune information sur le coût des deux tranches horaires du soir Nous ne pouvons imaginer que l’exécutif soit dans l’incapacité de chiffrer dépenses et recettes ; ce serait un signe de bien mauvaise gestion. A l’heure de la hausse des tarifs de cantines, l’information sur les tarifs est importante pour les parents… Rien non plus sur la possibilité de départ échelonné entre 17h30 et 18h30.

Comptez sur nous pour relayer vos interrogations nombreuses.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone