Sécurité et insécurité

Je voudrais vous faire part des deux mois que nous venons de passer cet été dans le 8ème arrondissement en termes de sécurité. Par exemple, la piscine Mermoz a dû fermer plusieurs fois pour de l’insécurité sur le personnel.

Le Grand Trou du Moulin à Vent a subi un nombre de voitures brûlées et massacrées, le rodéo des jeunes toute la nuit avec leur moto, les courses de voitures. Tout cela n’est plus tenable, n’est plus possible.

Qu’attendez-vous pour faire quelque chose ? Mettez-vous à la place de quelqu’un qui travaille le matin entre 5 et 6 heures, qui se lèvent pour aller au travail, dans quel état il se trouve ayant passé une nuit blanche ! Vous me direz qu’avec le gouvernement que nous avons actuellement, il y a de moins en moins de gens qui se lèvent pour aller au travail mais il y en a encore un peu.

Quant au fameux squat rue Challemel Lacour, le 1er juillet, il devait être évacué incessamment sous peu. On attendait la fin de l’année scolaire. La nouvelle recommence, on a toujours le squat. Faut-il attendre encore la fin de l’année scolaire ?

Les habitants de ces quartiers se posent des questions et en ont vraiment assez. Vous attendez qu’il arrive l’irréparable avant de faire quoi que ce soit. Quelqu’un pétera les plombs et ce sera trop tard.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone