Solidarité et hygiène

En complément, il y a solidarité incontestable dans le squat qu’il ne faut pas négliger. C’est une solidarité croix-roussienne. Ma question moi, est au regard de l’hygiéne. Alors bien sûr il y a le côté juridique etc. mais les punaises de lits sont aussi dans le collège et les bénévoles qui s’occupent des personnes font le maximum pour nettoyer. Mais ce n’est pas suffisant, est-il prévu quelque chose pas ? Je ne dis pas que cela va envahir le plateau de la Croix-Rousse… Il y en a ailleurs. C’est un problème d’hygiène qui est important et les bénévoles qui s’occupent de ces personnes sont très inquiets. Ce n’est pas le congélateur qui va tuer les punaises de lit si rien n’est fait en parallèle. Au niveau des riverains, il y a des préoccupations, car il est vrai que le soir il fait beau, il n’y a pas la Wifi à l’intérieur du collège etc. donc les occupants du squat s’étendent dans les rues adjacentes. C’est légitime, on ne peut rien dire dans la mesure où sur la place des tapis, il y a les bars qui s’étalent aussi. Et comme vous allez rencontrer les riverains, il y a une vraie question sur ce sujet-là.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone