Stationnement

Concernant la fixation des tarifs des nouvelles grilles du stationnement payant et des forfaits post stationnement, s’il faut  pour la commune trouver des recettes et sanctionner les récalcitrants, l’augmentation parait énorme et inadaptée dans certains quartiers. On va sanctionner des personnes parfois déjà très touchées par des problèmes de stationnement, ce sera donc une double peine pour eux.

Par ailleurs, le contrôle sur le terrain par les ASVP et policiers du respect du stationnement est insuffisant et le passage de 100 à 125 agents ne permettra pas de l’améliorer. En ne mettant en place qu’une seule séquence de 10 h contrairement aux autres villes, la Ville de Lyon reconnait implicitement son incapacité à surveiller le stationnement.

 

Concernant la vignette de stationnement, cela crée un droit d’entrée pour les résidents dans leur propre quartier. C’est une injustice pour ceux qui n’ont pas de parking privé. La volonté affichée par l’exécutif d’obliger les personnes à aller dans les parkings privés, se heurte  à l’impossibilité d’y recourir notamment dans les quartiers anciens. Faire participer l’usager aux frais de dossier pour la vignette s’entend, mais avec la dématérialisation notamment, ces frais vont quand même s’alléger et ne correspondent pas aux tarifs proposés : double peine pour ces habitants qui appartiennent aux classes moyennes françaises et qui sont traquées sur leurs moindres revenus. Ce n’est pas le fait de payer qui est gênant, mais le montant demandé

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone