Tabagisme : agissons efficacement !

Retrouvez l’intervention de Stéphane Guilland lors du conseil municipal du 27 janvier 2020 :

Monsieur le Ministre,

Nous connaissons tous les méfaits du tabac et les maladies et décès qu’il provoque chez les consommateurs, mais pas seulement et votre Adjoint vient de le rappeler fort longuement.

Des chercheurs italiens ont ainsi mis en évidence qu’une voiture diesel Crit’Air 4 tournant au ralenti, par exemple lorsqu’elle est bloquée dans un embouteillage pollue tout autant qu’une cigarette se consumant dans le même laps de temps.

En juin 2015, vous lanciez une expérimentation d’interdiction de fumer dans les 12 aires de jeux situées sur six parcs de la ville. Cette expérimentation donnait lieu à une mise en scène médiatique dont vous avez le secret, avec signature d’une convention le 24 juin 2015 avec la Ligue contre le Cancer. Quelques jours plus tard, à peine une semaine, le 30 juin 2015, un décret était publié qui interdisait de fumer dans toutes les aires de jeux. Quelle coïncidence !

Aujourd’hui, que constate-t-on quand on se rend sur une aire de jeux ? Il y a bien des petits panneaux rappelant cette interdiction de fumer, mais il y a surtout au sol beaucoup de mégots de cigarette.

Je vous parlais lors de la discussion budgétaire de la faiblesse du contrôle du stationnement. Qui contrôle l’interdiction de fumer sur les aires de jeux et combien de procès-verbaux ont été dressés pour ce motif ? Nous n’avons pas ces chiffres.

En septembre, je vous faisais observer que vous n’étiez déjà pas capables de faire respecter l’interdiction de fumer dans les piscines municipales, alors qu’il s’agit de lieux clos avec du personnel municipal présent en permanence et même, pour certaines, des agents de sociétés de sécurité. Aujourd’hui, vous voulez que le Parc Zénith soit une zone non-fumeurs. Pourquoi pas ? Au contraire, mais quels moyens concrets vous donnez-vous pour faire respecter votre belle intention ?

Dans les attendus de votre délibération vous mettez en avant la proximité des jeunes lecteurs de la Médiathèque et des 6 400 élèves qui fréquentent le Campus situé à côté. Nous sommes très heureux que vous vous souciiez de la santé de cette population, mais, dans le même temps, nous attendons avec impatience vos propositions pour les jeunes enfants de l’école Servet dans le 1er – certes, il ne s’agit pas de tabac, juste d’air vicié.

Au-delà des problématiques de santé publique, la cigarette constitue, et Monsieur GIORDANO l’a dit également, un autre fléau environnemental. Rappelons juste qu’un mégot jeté dans la nature mettra 12 ans à disparaître naturellement. Aussi, je voudrais, mais il l’a fait également, profiter de cette délibération pour saluer l’action des Cendriers d’or, initiée et menée depuis sept ans par la Mairie du 6e arrondissement et notamment par Marc LAUPIES, Adjoint chargé de la Propreté, action de sensibilisation des restaurateurs et de leurs clients à la propreté autour des établissements, qui se voit dupliquer dans d’autres arrondissements.

C’est, je crois, peut-être plus par des démarches comme celle-là que nous arriverons à convaincre nos concitoyens de prêter attention à leur environnement.

Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone