Un conseil municipal pas à la hauteur

Retrouvez l’intervention de Stéphane Guilland lors du conseil municipal du 7 mai 2020 :

Quelques remarques en fin de Conseil, Monsieur le Maire.

La première sur ce dossier, en particulier, Monsieur CLAISSE, dans son propos liminaire, vient d’annoncer 1 000 agents en télétravail, vous êtes monté à 1 500 et on finit à 2 000. Ce matin, en Comité technique, c’était 550 postes équipés et 730 à l’horizon juillet. Même si certains agents utilisent leur matériel personnel, l’inflation galope et il ne faut pas non plus exagérer.

Pour rassurer Madame PERRIN-GILBERT sur la position des élus Les Républicains sur la prime de 1 000 euros, j’ai personnellement demandé au Maire de Lyon d’appliquer cette prime le plus rapidement possible aux agents exposés, considérant que les agents exposés méritaient comme c’est possible d’obtenir cette prime. Soyez donc rassurée. Cette demande fait l’unanimité.

Enfin, Monsieur le Maire, vous me permettrez de revenir sur deux points.

Le premier, les propos que vous avez tenus à l’encontre de Myriam PICOT, qui relevaient plus de l’attaque personnelle que du combat politique. Je pense que, malheureusement, ces propos ne vous grandissent pas. J’imagine que, dans les 73 élus présents autour de cette visioconférence, beaucoup partagent mon point de vue.

Enfin, je voudrais une dernière fois m’émouvoir des conditions dans lesquelles ce Conseil s’est réalisé. La retransmission sur lyon.fr est purement tronquée. Nombre d’élus ne sont jamais apparus. J’avais émis ces doutes en Conférence des Présidents. J’avais eu le soutien de l’ensemble des Présidents de groupes présents à ce moment-là. Vous aviez, Monsieur le Maire, vous-même, amené toutes les garanties quant à l’organisation de ce Conseil municipal. Je constate aujourd’hui que ces garanties n’ont pas été tenues, que votre parole n’a pas été tenue et je ne vous cache pas que, ce soir, je considère que le Conseil que nous venons d’avoir tenait plus de la mascarade que de l’expression de la démocratie.

Sur ce, j’ai été content que nous puissions applaudir les soignants à 20 heures et je vous souhaite à toutes et tous une très bonne soirée.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone