Vidéo verbalisation

Retrouvez l’intervention de Stéphane Guilland lors du conseil municipal du 23 septembre 2019 :

Monsieur le Ministre d’État,

Le volet tranquillité publique ayant largement été abordé en début de Conseil, je m’en tiendrai à quelques remarques purement techniques sur ce rapport dont nous approuvons bien évidemment le principe.

Cette délibération arrive un peu tard à nos yeux, mais il est vrai que là encore, il a fallu que vous mûrissiez sur le sujet. Je parlais plus tôt de l’armement de la Police municipale, c’est un sujet sur lequel vous avez également mûri, puisqu’en décembre 2014, au journal 20 Minutes, votre adjoint à la sécurité déclarait à propos de la vidéoverbalisation : « Nous ne sommes pas très chauds sur cette question ». Près de cinq ans donc pour que le fruit arrive à maturité !

Votre proposition appelle trois remarques :

 

Nous pouvons nous interroger sur l’amplitude horaire de l’expérimentation : une fin de dispositif à minuit ne semble pas opportune. Nous avons à ce titre pris note des précisions techniques apportées par Jean-Yves SÉCHERESSE, dont acte.

Nous pouvons également nous interroger sur le périmètre du dispositif. Si le problème de la Presqu’île reste entier, nous avons vu tout à l’heure que le besoin ne se limite pas à cette zone. Ne serait-ce que les tragiques accidents routiers dans d’autres quartiers de Lyon qui sont là pour nous le rappeler.

 

Enfin, il faudra demain s’interroger sur la mutualisation des caméras existantes. Aujourd’hui, à Lyon, trois réseaux cohabitent, celui de la Métropole permettant la gestion de la circulation, celui du Sytral permettant la gestion des flux et une vidéosurveillance ciblée et, le réseau de vidéo surveillance de la Ville. Outre des économies d’échelle, une mutualisation des caméras doit permettre un bien meilleur maillage du territoire de la Ville, ville dans laquelle les zones de non-droit ne doivent plus exister.

À quelques mois de l’élection d’un nouveau Maire de Lyon, nous serons bien évidemment attentifs au résultat de cette expérimentation et souhaiterions d’ores et déjà qu’un bilan, tant au niveau du déploiement du dispositif qu’au niveau des résultats, nous soit présenté avant la fin du mandat.

Je vous remercie de votre attention.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone