Zone Aménagement Concerté Part-Dieu Ouest

Intervention de Pierre Bérat lors du conseil municipal du 27 mars 2017 à propos des équipements publics ZAC Part-Dieu

Monsieur le Maire, mes cher(e)s Collègues, avec cette délibération sur le Programme Prévisionnel des Equipements Publics, c’est le moment de vérité pour le projet Part-Dieu. Au-delà des mots, au-delà de la communication marketing, est-ce qu’on veut ou non faire de la Part-Dieu un quartier à vivre ? C’est-à-dire, Monsieur le Maire, parce que je crois que vous avez une vision un peu tronquée de la question, un quartier où l’on vit bien au quotidien et non pas un quartier où l’on vient déambuler le samedi après-midi.
Un Programme Prévisionnel des Equipements Publics d’une ZAC, c’est à la fois l’incarnation d’un équilibre et d’une ambition. Equilibre entre des mètres carrés urbanisés et les besoins de la population. Ambition parce qu’il s’agit de concrétiser justement les services que l’on apporte aux habitants pour la qualité de vie.

Il faut bien dire que votre PPI de la ZAC Part-Dieu Ouest est à ce plan là extrêmement décevant :
▪ Première erreur : pas de nouvelle école au cœur du nouveau quartier pour accueillir les enfants des habitants. Vous préférez grossir des écoles en périphérie. C’est une erreur pédagogique (ça crée des très gros groupes scolaires et Mme Brugnera le sait bien avec Léon Jouhaux et peut-être le problème sera-t-il le même dans le 6e) et c’est une erreur urbanistique. Chacun sait qu’une école est un élément clé pour amener de la vie dans un quartier.

▪ Deuxième erreur, cela a déjà été dit : pas de nouvel espace vert d’ampleur dans le secteur. Alors, vous allez me dire que vous allez verdir les terrasses du centre commercial. Mais voilà une autre erreur, un anachronisme puisque toute la Part-Dieu nouvelle est basée sur le fait qu’on va mettre un terme à cet urbanisme de dalles, qu’on veut ramener au niveau zéro les piétons. Et bien vous, vous créez des espaces verts au niveau +3. Je pense qu’une mère de famille, quand elle veut aller au square, n’a pas besoin d’une telle aventure.

▪ Troisième erreur : hormis les plantations d’arbres, vous ne ramenez pas de nature en ville. Nous avions proposé, lors de la campagne des Municipales, de mettre en valeur l’eau notamment et de rappeler le souvenir de la rivière Rize dans la Part-Dieu. C’est un parti pris que vous n’avez pas retenu et je pense qu’on manquera encore de nature dans ce secteur.

▪ Pas de terrain de sport de proximité pour la jeunesse, pas de nouvel équipement culturel.

On a vraiment l’impression quand on voit votre PPI, dans votre esprit, Monsieur Collomb, que chaque mètre carré de la Part-Dieu doit être commercialisé et bétonné.

Vous aimez bien nous comparer à d’autres villes pour montrer votre réussite lyonnaise. Donc c’est ce que j’ai fait en regardant d’autres projets urbains intéressants en France et ailleurs.

J’ai vu, par exemple, à Toulouse Montaudran, secteur à peu près similaire, qu’on va créer une place centrale, des jardins, une maison de la formation, un espace mémoire de l’aéropostale, en tout 15 000 m² d’équipements publics.

Deuxième exemple, le quartier Ginko, premier éco-quartier de Bordeaux, va comprendre un groupe scolaire, un parc, une maison polyvalente regroupant ludothèque, espace séniors, espace d’animation jeunesse, une salle polyvalente pour les associations, une maison de la danse, un gymnase avec mur d’escalade et j’ose, même si ça va en faire bondir certains, la première église construite à Bordeaux depuis 40 ans. Mais c’est vrai qu’à la Part-Dieu, il y en a une pas très loin, on n’a peut-être pas besoin d’une nouvelle.

Et un exemple international que je suis allé chercher à New-York, avec le quartier Hudson Yards : nouveau quartier très intéressant parce qu’à côté des buildings qu’on va construire, on nous fait un très grand espace vert, on nous fait une très belle école et on nous fait un centre d’innovation artistique. C’est en plein Manhattan et vous voyez ici, au temple du capitalisme, on sait construire des équipements publics.

Quand on veut souligner les excès d’urbanisation et de densification de la Part-Dieu, on fait souvent la comparaison avec la dalle de la Défense ou justement Manhattan. Et bien, je crois que même New-York fait mieux. Donc effectivement, la seule comparaison avec votre projet ça va être la dalle de la Défense à Paris.

Monsieur le Maire, je pense que la réussite de la nouvelle Part-Dieu ne se mesurera pas seulement à la croissance du nombre de TER accueillis à la gare (vous en avez encore parlé tout à l’heure), elle ne se mesurera pas au nombre de directions d’entreprises que vous aurez déplacées d’une tour à une autre, comme vous savez si bien faire, et elle ne se mesurera pas non plus au nombre de bouchons que vous allez créer le samedi après-midi autour du centre commercial.

La nouvelle Part-Dieu sera une réussite si on y vit, si on y vit pleinement, si on y vit bien et encore une fois, si on y vit au quotidien et pas seulement pour y déambuler le samedi.

Votre PPI est bien trop insuffisant pour nous engager dans cette voie. Aussi, le groupe des élus Les Républicains et apparentés ne l’approuve pas. Je vous remercie.

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone